Invitation

Groupes de discussion « Interagir avec les décideurs »
Avril à Juillet 2021


Adressée à l’ensemble des scientifiques du réseau Futurs-ACT et d'autres, cette série de rencontres sous forme de « focus groups » invite tous chercheurs et chercheuses travaillant sur les diverses questions liées au changement climatique à discuter collectivement de leurs expériences et/ou de leurs questions concernant l’interaction avec les décideurs français, européens, ou internationaux et leurs institutions (commissions, parlements, tribunaux, missions ministérielles, etc.).

Plusieurs séances sont prévues :

  • une pour les personnes sans expérience avec les décideurs
  • une pour celles ayant déjà fait l’expérience de répondre à une sollicitation d’expertise scientifique 
  • une consacrée à la définition de l’expert·e
  • une séance de restitution des résultats de l’ensemble des discussions.


Ces discussions s’inscrivent dans le cadre de l’étude POLEXSCI (IdEx de Bordeaux) menée par Michael Stambolis (Université Bordeaux Montaigne) sur le rôle des expert·e·s dans les débats politiques.

Inscrivez vous ici : https://framaforms.org/inscriptions-groupes-de-discussion-interagir-avec-les-decideurs-1618840046

Les rencontres auront lieu sur Zoom. Un lien de connexion vous sera envoyé pour chaque séance à laquelle vous vous êtes inscrit·e au moins 24 heures avant l’événement.


Détails et horaires des séances :

1a : Groupe pour scientifiques avec peu ou pas d’expérience avec les décideurs. Choix d’une séance (5 personnes maximum) soit le 26 avril de 13h30 à 15h30 ; le 27 avril de 10h à 12h ; ou le 28 avril de 13h30 à 15h30.


Ce groupe de discussion de deux heures invite les scientifiques qui n’ont pas encore eu d'expérience avec les décideurs à réfléchir collectivement sur les questions qu’ils et elles se posent sur ce genre d’activité : Comment se faire entendre ? Comment répondre aux sollicitations des décideurs ? Pourquoi et comment collaborer avec les institutions politiques ?  

1b : Groupe pour scientifiques avec de l’expérience avec les décideurs.
Choix d’une séance (5 personnes maximum) soit le 5 mai de 10h à 12h ou le 6 mai de 13h30 à 15h30.

  • Ce groupe de discussion de deux heures se destine aux personnes ayant déjà participé à des processus décisionnels et/ou consultatifs (ex. GIEC, auditions, consultations, etc.). Il s’agit de partager et de comparer son expérience tout en réfléchissant à l’impact qu’on pense avoir eu (ou pas) et aux leçons à retenir pour d’éventuelles actions futures.   



2 : Qu’est qu’un·e expert·e ? Comment se situer en tant que scientifique ? Choix d’une séance (8 personnes maximum) soit le 2 juin de 10h à 12h ou le 3 juin de 13h30 à 15h30.

  • Ce groupe de discussion de deux heures ne se limite pas aux personnes ayant participé à l’un des groupes précédents. Il invite les scientifiques à s’exprimer sur leur idée du rôle de l’expert·e et de sa légitimité dans les débats publics. Il s’agira d’élaborer et de critiquer différentes définitions de l’expert·e.


3 : Restitution des résultats des groupes de discussion. 1 juillet de 13h30 à 15h30.  


Socologist / Phd / Assistant Professor (Univ. Bordeaux Montaigne)

Follow Me

Upcoming events

About the project:


The Political Role of Experts and Scientists on Controversial Issues: European and U.S. Policymaking on Climate Change and LGBT Families

(POLEXSCI)


This research project, financed by the IdEx de Bordeaux, asks how and why experts, activists, and policymakers interact and influence each other as they address controversial, high stakes issues in different contexts? It answers this question by comparing European and US policymaking on two distinct but theoretically connected issues: climate change and LGBT families. In both cases, allied experts, activists, and policymakers collaborate to reach their goal. For example, politicians and activists denying climate change mobilize doubt about global warming to fight carbon restrictions that scientists favor. By bringing innovative empirical and theoretical insight into the science, activism, and politics triangle, this research also aims to improve public and scientific participation in policymaking more broadly. In an era of misinformation and public distrust, such work is important. The first phase initiates European/US fieldwork and builds a network of local and international researchers studying experts and policy relevant issues.